La France dispose d’environ 600 brasseries artisanales ou micro-brasseries. Plus de 16 millions hectolitres de bières sont produites chaque année. La France est un pays amateur de bière. Dans la Loire, nous distinguons plusieurs producteurs artisanaux dont la réalisation rentre dans les attentes écologiques européennes.


Qu’est ce qui distingue la bière artisanale des bières industrielles ?

Boisson la plus consommée dans le monde après l’eau (bien sûr), la bière depuis 10 ans rentre dans une nouvelle dynamique. On observe une modification de l’offre et de la demande. On voit dans le territoire français de plus en plus de brasseries artisanales. Multiples sont les critères qui les distinguent des brasseries industrielles. Le procédé est différent. 5 étapes permettent la création d’une bière : le maltage, la saccharification, le houblonnage, la fermentation et le conditionnement.

Dans le milieu industriel la fermentation est plus rapide car le rendement doit être plus important. De manière générale, il leur nécessite seulement quelques semaines pour une bière pasteurisée et sucrée. Les brasseries artisanales peuvent prendre jusqu'à 3 ans pour la création d’une bière. Ces dernières utilisent aussi des fermentations dites « sauvages » ou « spontanée ». Leurs infrastructures permettent une fermentation naturelle de leur bière. Cette fermentation est la plus longue. Le vieillissement en fut par une levure naturelle apporte plus de goût. Les bières goûteuses reviennent à la mode et sont de plus en plus utilisées dans les restaurants. Le conditionnement en bouteille, utilisé surtout dans les brasseries artisanales permettent une refermentation de la bière.

L’utilisation des produits est aussi différente. Les brasseries artisanales ont tendance à se rapprocher de producteurs locaux pour le houblon, le malt ou encore les fruits. Le réseau hydraulique est aussi important car la pureté de l’eau joue sur le goût final. Rappelons que l’eau compose la majeure partie la bière. On trouve des « fermes brassicoles », c'est-à-dire que la brasserie possède ses propres champs et plantations. Les brasseries industrielles utilisent des additifs ou colorant car leurs bières sont très vite mise en rayon.

Aussi, elles utilisent des technologies pour brasser plusieurs bières dans la même cuve. Il n’y a pas de temps d’arrêt dans le production. L’artisanal allie bière et terroir dans un contexte de production locale et responsable.

Nous pouvons citer différentes brasseries artisanales ligériennes qui se fraient un chemin au milieu des géants de l’industrie.

Brasserie de la Loire :

Créée en 2003 à Saint-Just-Saint-Rambert, elle obtient en 2011 le label de production par l’agriculture biologique. La brasserie de la Loire propose 10 bières artisanales au label bio : 4 classiques, 2 spécifiques et 4 pour chaque saison. Elle est consommée principalement dans le Rhône Alpes, la brasserie de la Loire s’étend aussi à de nombreux points de ventes en France. Au sein même de l’espace de production nous trouvons : Un espace dégustation et concerts. La brasserie participe aux événements comme la « fête en gaga stéphanois ». Au milieu de ses 10 bières, deux attirent notre attention de part leurs spécificités. « L’Abeille » est une bière blonde aux arômes de miel de châtaignier, et « La Garipotte » est une bière aux arômes de sureau pour symboliser le printemps. Cette dernière à été récompensée d’une médaille d’or au concours de la bière à Lyon.

Brasserie – bar « la canaille » :

Basée à Sail-sous-Couzan dans le Forez « La canaille » tire son nom de la commune Parisienne durant la période révolutionnaire. Des bières traditionnelles et d’autres plus spéciales sont proposées. Les bières spéciales possèdent chacune le nom d’une barricade pour compléter la référence à la période historique. D’autres bières correspondent aux saisons et aux goûts qui marque ses périodes comme les écorces d’orange pour Noël ou le miel des monts du forez pour l’automne.

Brasserie la germanoise :

Depuis 2014, la brasserie « la germanoise » est basée à Saint Germain Laval. Elle est composée de bières traditions et de bières spéciales qui varient en fonction des saisons. La bière de Noël s’ancre dans l’esprit des fêtes de fin d’années par des arômes d’épices.

Brasserie du Sornin :

Grossiste et basée à Pouilly-sous-Charlieu depuis 1982 elle devient micro-brasserie en 1998. La brasserie favorise le local en s’approvisionnant de céréales provenant de l’Allier. Elle est composée d’une vingtaine de bières qui répondent à toutes les attentes. On trouve des bières blondes aux goûts des lentilles AOX du Puy, d’autre aromatisée au Miel du Cantal ou encore à la verveine ou aux épices. La brasserie du Sornin utilise le dégagement de CO2 des bières pour la production de leur limonade. Elle produit aussi un vin de la côte roannaise, « l’hypocras ». Plus sucré et épicé il varie des plaisirs de la bière. En automne 2012 elle associe fromage et bière en partenariat avec la maison d’affinage Mons. Le « Petit Sornin » dans l’esprit de la tomme accompagne les bières de Pouilly.

Brasserie « les roches précieuses » :

Elle commence son activité en 2013 avec 5 bières : blondes, brunes, ambrée, blanche et une bière de Noël. Basée à Viricelles dans les monts du lyonnais, tout est fait main dans la micro-brasserie. Ce sont des bières 100% françaises.

La Farlodoise :

Basée à Chazelles-sur-lyon depuis 2013, la brasserie accueille concerts et spectacles dans un esprit pub. Elle possède le label nature et progrès. On y trouve 6 bières au printemps 2016 qui portent toutes le nom de la brasserie. La brasserie obtient le Fourquet d’argent pour la farlodoise ambrée au salon de St Nicolas de port en 2014.

Brasserie du Pilat :

Basée à Saint-Julien-Molin-Molette elle possède le label agriculture bio depuis 2012. On y trouve 8 bières artisanales et 3 de saison 100% bio : 5 blondes et 3 ambrées. La brasserie du Pilat utilise des saveurs fruitées avec le citron, les écorces d’orange et le gingembre dans sa bière la « Saint-Julien ». La « Grande marée » obtient le prix national de dégustation de produits issus de l’agriculture bio en 2016.

La brasserie stéphanoise :

Établit depuis seulement 2 ans à Saint Etienne. C’est une brasserie qui fait parler d’elle avec ses 8 bières lors de participation à des événements comme : Lyon bière festival ou encore au salon de la bière artisanale de Lentilly. Elle obtient le Fourquet d’argent pour la bière brune : « la machurée ». La « Glütte » a été reprise par un des fondateurs qui possédait auparavant une cave à bière. Il a élaboré la recette en 2009 puis la reprise. Les 2 autres sont fondateurs de l’association « copains chopines » où, dans leur local, à lieu dégustation, brassage et événements en tout genre. Ils gèrent gestion et production. 60 000 litres par an. Label européens de l’agriculture bio que l’on peut observer sur leurs étiquettes hautes en couleur.