Les légendes entourant le thé sont nombreuses. L’une des plus connues est l’histoire d’un empereur chinois qui se reposait à l’ombre d’un arbre en faisant bouillir de l’eau afin de la purifier. Le vent aurait fait tomber deux ou trois feuilles et l’empereur aurait vu l’eau changer de couleur tout en dégageant un parfum envoûtant. Ainsi serait né le thé.

La Chine est le berceau de la civilisation du thé. C’est le pays d’origine de la culture du thé, avec 5000 ans d’histoire. Le thé est la boisson la plus consommée dans le monde après l'eau. Il s'en boit de fait plus de 1000 milliards de tasses par an. Le thé désaltère, nourrit, guérit et a été longtemps consommé comme un moyen de retrouver sa voie intérieure


Préparation du thé

Il vous faut un thé de qualité et une eau de source la plus pure possible. Voici quelques éléments essentiels pour réussir la préparation du thé :

- Ne jamais remplir la tasse jusqu’en haut, s’arrêter aux trois quarts.

- Ne jamais prolonger l’infusion plus de 5 minutes, ce qui abîmerait son parfum.

- Ne pas couvrir la tasse, ce qui cuirait le parfum.

- Pour les grands thés verts, l’eau ne doit pas être bouillante (de 85 à 75°C selon la qualité). Si l’eau est trop chaude, l’infusion se trouble, les feuilles cuisent. Cela abîme le parfum du thé et les feuilles jaunissent.

- Ne pas jeter les feuilles au bout d’une infusion, vous pouvez rajouter au moins trois fois de l’eau.

Dégustation du thé

Vous devez vous trouvez dans un environnement calme, sans bruit, avec de la luminosité… Lors de la dégustation, la perception des sensations se fait en trois temps.

- Le premier contact avec le thé est olfactif, par inspiration : On commence par sentir le thé, lorsque l'on approche la tasse de sa bouche. Ce type d'olfaction, n'apporte que peu d'informations sur ce que l'on va boire. En effet, lors d'une inspiration, seules 10% des molécules odorantes parviennent jusqu'aux cellules nerveuses de l'odorat. Ce pourcentage peut être amélioré par une inspiration plus vive et plus brève, que les spécialistes de la dégustation appellent « flairer ».

- L'étape suivante a lieu dans la bouche, en buvant une gorgée. Deux sens interviennent : le goût et le toucher. Au niveau du goût, trois saveurs sont possibles avec le thé : l'amer, l'acide et le sucré, chacune étant plus ou moins localisable dans la bouche. Le toucher se fait par contact du thé avec les muqueuses et les dents : Il permet d'apprécier la température et la texture. C'est à ce moment que l'on peut apprécier le corps et la souplesse du thé.

- Au moment de déglutir a lieu la rétro olfaction, C'est-à-dire une expiration d'air par le nez, qui entraîne en même temps un appel d'air dans la bouche. Ce « courant d'air » balaie en totalité la zone sensible de l'odorat et l'on perçoit alors 100% des molécules odorantes. Pour se rendre compte de l'importance de cette étape, il suffit de se boucher le nez au moment d'avaler : la rétro olfaction est ainsi annulée et la perception se limite alors aux trois sensations du goût évoquées précédemment. C'est en fait à travers l'odorat que l'on perçoit l'essentiel de ce que l'on « goûte » et que se révèle la complexité aromatique d'une boisson comme le thé.

Pour tous ceux qui préfèrent déguster le thé sans le préparer

Pour tous ceux qui cherchent un thé de qualité

Pour tous ceux qui souhaitent être conseillé …

Vous trouverez au salon de thé et à la boutique Cha Yuan du restaurant Au Sud Ouest à Roanne tous ce que vous cherchez …