Originaire des forêts tropicales de l'Amérique centrale, le cacaoyer était cultivé par les Mayas et les Aztèques. Ces peuples appréciaient cet aliment qui était consommé sous forme de breuvage appelé "chocolat" (eau amère). Ce breuvage était préparé à l'aide de fèves de cacao grillées et broyées sur des pierres brûlantes. La pâte obtenue était chauffée puis mélangée avec de l'eau, on y ajoutait de la vanille, du poivre, de la cannelle, de l'anis, etc...

Cette boisson était reconnue nourrissante, fortifiante et aphrodisiaque. Chez les Aztèques cette boisson sacrée était tellement appréciée que seuls les gens riches en consommaient. Les graines de cacao étaient aussi utilisées comme monnaie par les indigènes. Aussi, les conquistadores ne virent initialement dans le cacao qu'un moyen d'échange pour obtenir de l'or.


Le chocolat à la conquête du vieux continent :

Grâce à l'ajout de sucre de canne, le cacao devint une boisson très appréciée par la noblesse européenne. A cette époque, les médecins prescrivaient le chocolat pour soigner certaines maladies. Le secret de fabrication du chocolat fut jalousement gardé par le milieu aristocratique espagnol. Malgré tout, le succès de cette boisson traversa les frontières d'Europe. Chaque pays allait l'apprécier et l'accommoder suivant son tempérament et ses affinités nationales.

La fabrication :

La matière première, le chocolat. Le chocolat est préparé à partir de fèves de cacao qui se trouvent dans la cabosse, fruit du cacaoyer cultivé principalement dans les pays équatoriaux. Après la récolte, les fèves sont séchées au soleil puis expédiées aux chocolateries pour subir les transformations nécessaires. Les fèves sont torréfiées et broyées pour obtenir la poudre de cacao. Elles sont aussi pressées pour former le beurre de cacao.Le chocolat est obtenu par le mélange de la poudre et du beurre de cacao et l'ajout de lait et de sucre.

La proportion de chaque élément déterminera la couleur du chocolat :

- Le chocolat noir ou fondant peut contenir jusqu'à 70 % de cacao

- Le chocolat au lait contient une part importante de poudre de lait

- Le chocolat blanc ne gardera du cacao que son beurre ajouté au sucre et lait en poudre

Les Vertus

Énergétique :

Les qualités nutritives et énergétiques du chocolat sont fort appréciées, déjà par les Espagnols au temps de la colonisation de l'Amérique mais aussi par les sportifs pendant l'effort. Ses constituants (magnésium, fer, lipides, glucides, ...) font du chocolat un excellent reconstituant.

Aphrodisiaque :

Depuis le temps des Aztèques et des Mayas qui ont initié la consommation du cacao, le chocolat a toujours été considéré comme un excitant sexuel. L’empereur aztèque Moctezuma lui-même en buvait pour avoir accès aux femmes.

Antidépresseur :

Au seizième siècle, les dames de la noblesse espagnole en consommaient jusque dans les églises. On sait aujourd'hui que le chocolat contient de la phényléthylamine (acide aminé aromatique) qui aurait une action positive en cas de dépression nerveuse.